Capsules

Les 200 capsules historiques rédigées à l’occasion du bicentenaire de l’anniversaire de Sir John A. Macdonald sont regroupées sous plus de vingt thèmes. La recherche de renseignements peut être menée par thème, au moyen des épingles sur la carte interactive ou en choisissant une date sur la ligne du temps.

Voici les 17 capsules portant sur « Affaires »
Magasin général de Hugh Macdonald à Kingston. Source : Anecdotal Life of Sir John Macdonald, par Emerson Bristol Biggar, 1891.

Magasin général de Hugh Macdonald

1820 - 1821

Trois mois après l'arrivée de la famille Macdonald dans le Haut-Canada, Hugh Macdonald ouvre un magasin général sur la rue King, à Kingston, dont l'assortiment varié comprend des produits alimentai

Fort Henry, Point Frederick et Tête du Pont Barracks à Kingston, depuis l'ancienne redoute (1841), par le lieutenant Philip John Bainbrigge (1817-1881), membre du Corps royal du génie affecté au Canada de 1836 à 1842. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Arrivée de la famille Macdonald à Kingston

1820-1830

Lorsque la famille Macdonald est arrivée dans le Haut-Canada dans les années 1820, Kingston avait la réputation de ville de prostitution et de violence, aux mœurs douteuses et où l'alcool coulait à

Eliza Grimason. Source : collection privée de la famille Newland, reproduit dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Eliza Grimason

1821-1916

Parmi les nombreuses femmes ayant fait partie de la vie de John A. Macdonald, Eliza Grimason émerge du lot, elle qui fut d'abord une cliente avant de devenir une confidente et une amie intime.

Eliza Grimason. Source : collection privée de la famille Newland, reproduit dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Influence d'Eliza Grimason

1821-1916

À une époque où la subordination des femmes était de mise, Eliza Grimason était leader du mouvement populiste à Kingston et dans les environs.

Propriété familiale de la famille Macdonald à Adolphustown. Source : Anecdotal Life of Sir John Macdonald, par Emerson Bristol Biggar, 1891.

Déménagement de la famille Macdonald à Hay Bay

1824

Après la mort horrible de James Macdonald et l'échec des projets de Hugh Macdonald à Kingston, la famille décide de déménager à Hay Bay, à proximité de la baie de Quinte, à l'ouest de Kingston.

Reçu d'une demande d'admission au Barreau du Haut-Canada établi au nom de John A. Macdonald. (À remarquer l'orthographe fautive McDonald plutôt que Macdonald.) Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. Macdonald devient membre en règle du barreau

7 février 1836

Deux semaines après son 21e anniversaire, John A. brave les conditions hivernales et se rend jusqu'à Toronto en diligence pour passer l'examen du barreau. Le 7 février 1836, c'est un John A.

Empire Vie (anciennement la Commercial Bank), 259, rue King Est, Kingston (Ontario). Source : Ville du Kingston.

Macdonald devient membre du CA de la Commercial Bank of the Midland District

1839

Le sort de John A. Macdonald s'améliore considérablement lorsque, en juin 1839, il est nommé membre du conseil d'administration de la Commercial Bank of the Midland District.

Sir John A vers 1856, par F.S. Richardson. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Banque Trust and Loan Company

1843-1948

En 1843, John A. Macdonald contribue à l'obtention de la charte de la Trust and Loan Company, une banque de crédit hypothécaire de Kingston.

Fin de l'association entre Alexander Campbell et John A.

1848

Près d'une décennie après s'être associé à John A. Macdonald dans l’exercice du droit, Alexander Campbell met fin au partenariat.

Pénitencier de Kingston vers 1906. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Rapport de George Brown en 1849 sur le Pénitencier de Kingston

1849-1856

John A. Macdonald dénonce le rapport fait par George Brown, en 1849, sur le Pénitencier de Kingston et accuse ce dernier de faire preuve de parti pris. L'appui que John A.

Portrait de James Williamson vers 1887, par William Sawyer. Source : Archives de l’Université Queen's.

James Williamson épouse Margaret Macdonald

19 octobre 1852

Marié à la sœur de John A. Macdonald, Margaret, James Williamson est bien plus qu'un simple beau-frère pour Sir John A.

Huile sur toile par F. A. Pratt, reproduite dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Eliza Grimason et la Grimason House

1860

L'amie la plus proche de Sir John A. à Kingston est Eliza Grimason qui, avec son époux Henry, a loué la Grimason House (aujourd'hui la Royal Tavern) de John A.

Empire Vie (anciennement la Commercial Bank), 259, rue King Est, Kingston (Ontario). Source : Ville du Kingston.

John A., l’homme d’affaires

1860-1870

À la mi-vingtaine, John A. Macdonald commence à s’intéresser au milieu des affaires.

Empire Vie (anciennement la Commercial Bank), 259, rue King Est, Kingston (Ontario). Source : Ville du Kingston.

Situation financière de John A.

1864-1869

A.J. Macdonell, l’associé de longue date de John A. dans l'exercice du droit, meurt en 1864 et, peu de temps après, on découvre que le cabinet d’avocats est insolvable.

Effondrement de la Commercial Bank

1867

L'Université Queen's est dévastée par l'effondrement de la Commercial Bank, dont John A. est membre du conseil d'administration et conseiller juridique.

Caricature politique de Sir John A. Macdonald, par John Wilson Bengough. Publiée pour la première fois dans Grip, le 28 septembre 1878. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Élection de 1878

1878-1889

Quelle que soit la source d’influence politique logeant à la Grimason House, celle-ci s’affaiblit dramatiquement lorsqu’en 1878, John A.

John A. et la Financière Manuvie

1887

Phénomène impensable de nos jours compte tenu des règles régissant les conflits d’intérêts du gouvernement ainsi que des autres règles applicables aux titulaires d’une charge publique, Sir John A.