Capsules

Les 200 capsules historiques rédigées à l’occasion du bicentenaire de l’anniversaire de Sir John A. Macdonald sont regroupées sous plus de vingt thèmes. La recherche de renseignements peut être menée par thème, au moyen des épingles sur la carte interactive ou en choisissant une date sur la ligne du temps.

Voici les 32 capsules portant sur « Femmes »
Fort Henry, Point Frederick et Tête du Pont Barracks à Kingston, depuis l'ancienne redoute (1841), par le lieutenant Philip John Bainbrigge (1817-1881), membre du Corps royal du génie affecté au Canada de 1836 à 1842. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Arrivée de la famille Macdonald à Kingston

1820-1830

Lorsque la famille Macdonald est arrivée dans le Haut-Canada dans les années 1820, Kingston avait la réputation de ville de prostitution et de violence, aux mœurs douteuses et où l'alcool coulait à

Eliza Grimason. Source : collection privée de la famille Newland, reproduit dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Eliza Grimason

1821-1916

Parmi les nombreuses femmes ayant fait partie de la vie de John A. Macdonald, Eliza Grimason émerge du lot, elle qui fut d'abord une cliente avant de devenir une confidente et une amie intime.

Eliza Grimason. Source : collection privée de la famille Newland, reproduit dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Influence d'Eliza Grimason

1821-1916

À une époque où la subordination des femmes était de mise, Eliza Grimason était leader du mouvement populiste à Kingston et dans les environs.

Helen Shaw Macdonald vers 1850. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Décès de James Macdonald

1822

John A. Macdonald est le troisième des cinq enfants de Hugh et Helen (Shaw) Macdonald. Son grand frère meurt en bas âge.

Lady Agnes Macdonald vers 1873, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Susan Agnes Bernard

24 août 1836 - 5 septembre 1920

Susan Agnes Bernard, originaire de la Jamaïque, a épousé Sir John A. Macdonald en Angleterre, en 1867. Son frère Hewitt était, à l'époque, le secrétaire particulier de John A.

Vue en angle du bureau de douane de Kingston, montrant la façade et l'entrée principale, 1927. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. défend un violeur

1837

En tant que jeune avocat, John A. s'occupe de plusieurs cas criminels marquants.

Sir John A. et l’organisme Female Benevolent Society

1841-1849

À mesure que Kingston se développe et devient une ville de garnison, un centre de commerce et un port, sa population augmente ainsi que la demande de services sociaux.

Déclaration de mariage entre John A. Macdonald et Isabella Clark. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mariage de John A. et d'Isabella Clark

1 septembre 1843

Pendant l'été 1843, la cousine de John A., Isabella, arrive à Kingston en provenance d'Angleterre. Quelque temps après, John A. commence à lui faire la cour.

Portrait de James Williamson vers 1887, par William Sawyer. Source : Archives de l’Université Queen's.

James Williamson épouse Margaret Macdonald

19 octobre 1852

Marié à la sœur de John A. Macdonald, Margaret, James Williamson est bien plus qu'un simple beau-frère pour Sir John A.

Hugh John Macdonald vers 1871, par William Toply. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Relation entre Hugh John Macdonald et John A.

1857-1877

Après le décès d’Isabella Macdonald, son fils Hugh John Macdonald, qui n’est âgé que de 7 ans, va habiter à la résidence Heathfield de sa tante Margaret et de son mari James Williamson, à Kingston.

Notice nécrologique publiée dans un journal pour Isabella Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Décès d'Isabella Macdonald

28 décembre 1857

Malheureusement, le 28 décembre 1857, un mois après la nomination de John A.

Huile sur toile par F. A. Pratt, reproduite dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Eliza Grimason et la Grimason House

1860

L'amie la plus proche de Sir John A. à Kingston est Eliza Grimason qui, avec son époux Henry, a loué la Grimason House (aujourd'hui la Royal Tavern) de John A.

Charles Tupper vers 1873. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. et Charles Tupper

1860-1891

Premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Charles Tupper fait entrer la province réticente dans la Confédération en 1867 puis, au cours des années subséquentes, entretient une relation longue et comp

Peinture du secteur riverain à proximité du village de Portsmouth par Charles Wrenshall (1838-1928), collection privée. Source : collection privée.

Célébration de la victoire lors de l'élection de 1861

1861

John A. Macdonald célèbre sa victoire lors de l'élection de 1861 à Hazeldell, la maison du village de Portsmouth où vivent sa mère et sa famille.

Helen Shaw Macdonald vers 1850. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Décès d'Helen Macdonald

24 octobre 1862

Helen Macdonald meurt le 24 octobre 1862 et est enterrée au cimetière Cataraqui.

Villa Heathfield vers 1900. Source : archives de la congrégation Sisters of Providence of St. Vincent de Paul.

Résidence Heathfield

1865-1876

Construite dans les années 1830 sur un terrain situé, à l’époque, à la campagne, la résidence a changé plusieurs fois de propriétaire au cours des premières années avant d'être dénommée Heathfield

Susan Agnes Bernard Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mariage de John A. et de Susan Agnes Bernard

16 février 1867

Le 16 février 1867, John A. épouse Susan Agnes Bernard, une Anglaise d'origine jamaïcaine de vingt-et-un ans sa cadette, à l'église St. George de la paroisse Hanover Square, à Londres.

Lecture de la proclamation de la Confédération à la place du marché le 1er juillet 1867. Source : Archives de l'Université Queen's.

John A. devient Sir John A.

1 juillet 1867

Le matin du 1er juillet 1867, première fête du Dominion, John A. apprend qu'il est nommé chevalier. Il se dénomme désormais officiellement Sir John A.

 Lady Agnes Macdonald vers 1873, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Influence d’Agnes Macdonald sur l’humeur de Sir John A.

7 juillet 1867

Nul doute que Sir John A. passait de longues heures au bureau. Dans son journal intime, une semaine après la Confédération, Agnes Macdonald nous donne une idée de l’humeur de Sir John A.

Lady S. Agnes Macdonald (née Bernard) vers 1873, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Religion d’Agnes Macdonald

1867-1891

Les croyances religieuses d’Agnes, qui vouait un véritable culte à un anglicanisme extrêmement puritain, ont exercé une grande influence dans la maison des Macdonald.

La baronne Macdonald d'Earnscliffe et sa fille Mary Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mary Macdonald

1869-1933

Mary Macdonald, fille unique de Sir John A. Macdonald et de lady Macdonald, était destinée à vivre plus longtemps que ses parents.

La baronne Macdonald d'Earnscliffe et sa fille Mary Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Naissance de Mary Theodora Macdonald

8 février 1869

Le 8 février 1869, Mary Theodora Macdonald, fille de lady Agnes et de Sir John A., voit le jour.

Caricature politique de Sir John A. Macdonald, par John Wilson Bengough. Publiée pour la première fois dans Grip, le 28 septembre 1878. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Élection de 1878

1878-1889

Quelle que soit la source d’influence politique logeant à la Grimason House, celle-ci s’affaiblit dramatiquement lorsqu’en 1878, John A.

Eliza Grimason. Collection de la Ville de Kingston.

Inhumation d'Eliza Grimason tout près de Sir John A.

1891 - 1916

Après le décès de Sir John A. Macdonald survenu en juin 1891, la dépouille de celui-ci est inhumée au cimetière Cataraqui.

Nellie McClung, par Cyril Jessop. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Droit de vote aux femmes

1921-1960

Bien que ce n'est qu'en 1921 que certaines femmes se sont vues accorder le droit de vote, et qu'il a fallu attendre jusqu'en 1960 pour que toutes les Canadiennes puissent enfin voter lors d'électio