Capsules

Les 200 capsules historiques rédigées à l’occasion du bicentenaire de l’anniversaire de Sir John A. Macdonald sont regroupées sous plus de vingt thèmes. La recherche de renseignements peut être menée par thème, au moyen des épingles sur la carte interactive ou en choisissant une date sur la ligne du temps.

Voici les 85 capsules portant sur « Leadership »
Exécution de Stanislaus Lacroix le 21 mars 1902 à Hull (Québec). Source : Napoléon Bélanger/Bibliothèque et Archives Canada.

Peine de mort

1759 - 14 juillet 1976

Comme tout avocat du 19e siècle vivant dans ce que nous appelons, aujourd’hui, l’Ontario et le Canada, Sir John A. Macdonald était bien au fait de la peine de mort.

Benjamin Disraeli vers 1878, par W. & D. Downey. Source : Mansell/Time Life Pictures/Getty Images.

Benjamin Disraeli

12 décembre 1804 - 19 avril 1881

La ressemblance entre Sir John A. et Benjamin Disraeli, célèbre premier ministre du Royaume-Uni à l’époque de la reine Victoria et romancier, est frappante.

Joseph Howe, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Joseph Howe

13 décembre - 1er juin 1873

Brillant journaliste et maître-penseur, Joseph Howe de la Nouvelle-Écosse fut le chef du mouvement anticonfédération dans sa propre province.

L'honorable John A. Macdonald, l'honorable George-Étienne Cartier et le lieutenant-colonel John G. Irvine. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

George-Étienne Cartier et Sir John A. (Confédération)

1815-1873

John A. Macdonald et G.-É. Cartier avaient pris l'engagement commun de convaincre les provinces maritimes de se joindre à la Confédération lors de la Conférence de Charlottetown en 1864. G.-É.

Sir John A. Macdonald vers 1888. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Père fondateur du Canada

1815-2015

John A. Macdonald personnifie le « père fondateur du Canada » à une époque où le concept d'État-nation n'est pas encore défini.

George Brown prenant la parole devant une foule lors d'une campagne électorale, par Charles William Jefferys. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

George Brown et Sir John A

29 novembre 1818 - 9 mai 1880

Sir John A. n'a pas de plus grand adversaire que George Brown de Toronto, chef du Parti libéral – ou réformiste comme il se nomme à l'époque.

Sir John A. Macdonald vers 1842 ou 1843. Artiste inconnu. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. gère un cabinet à Napanee

1832

En 1832, George Mackenzie ouvre une succursale de son cabinet d'avocat à Napanee et en confie la gestion à John A., alors âgé de 17 ans.

Reçu d'une demande d'admission au Barreau du Haut-Canada établi au nom de John A. Macdonald. (À remarquer l'orthographe fautive McDonald plutôt que Macdonald.) Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. Macdonald devient membre en règle du barreau

7 février 1836

Deux semaines après son 21e anniversaire, John A. brave les conditions hivernales et se rend jusqu'à Toronto en diligence pour passer l'examen du barreau. Le 7 février 1836, c'est un John A.

Fusillade du colonel Robert Moodie devant la taverne de John Montgomery, rue Yonge, côté ouest, près de l'av. Montgomery, par Charles William Jefferys. Source : Toronto Public Library.

John A. porte les armes

1837-1838

John A. porte les armes à une occasion, soit lors des Rébellions de 1837 et 1838. Ces rébellions sont motivées par la revendication de réformes politiques.

Église St. Andrew, 130, rue Clergy, Kingston (Ontario). Source : Les Archives publiques de l’Ontario.

Fondation de la St. Andrew's Society

1840

John A. Macdonald joue un rôle déterminant dans la fondation, en 1840, de la St. Andrew's Society à Kingston, dont il est le premier président.

Kingston, capitale de la Province du Canada. Source : Ville de Kingston.

Kingston devient la capitale de la Province du Canada

1841-1844

Durant les premières années de John A. Macdonald au pouvoir, toute sa communauté de Kingston vécut – brièvement, toutefois – un moment exaltant pour la colonie.

Célébrations de la Confédération à la place du marché le 1er juillet 1867. Source : Archives de l'Université Queen's.

Présence de John A. au sein de la collectivité

1841-1849

Mis à part sa carrière en droit et en politique, John A. Macdonald occupe une place importante au sein de la société de Kingston du 19e siècle.

Sir John A. et l’organisme Female Benevolent Society

1841-1849

À mesure que Kingston se développe et devient une ville de garnison, un centre de commerce et un port, sa population augmente ainsi que la demande de services sociaux.

Sir John A vers 1856, par F.S. Richardson. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Banque Trust and Loan Company

1843-1948

En 1843, John A. Macdonald contribue à l'obtention de la charte de la Trust and Loan Company, une banque de crédit hypothécaire de Kingston.

Sir John A. Macdonald, date inconnue. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Programme électoral de l'élection de 1844

14 et 15 octobre 1844

En 1844, une élection est déclenchée dans la Province du Canada. John A. Macdonald se présente comme candidat du Parti conservateur à Kingston.

Poteaux télégraphiques (chargés de câbles). Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Arrivée du télégraphe à Kingston

1847

En 1847, la révolution des communications, stimulée par l’invention du télégraphe, commence à s’opérer à Kingston : les poteaux et les câbles font désormais partie du paysage de la ville.

Pénitencier de Kingston vers 1906. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Rapport de George Brown en 1849 sur le Pénitencier de Kingston

1849-1856

John A. Macdonald dénonce le rapport fait par George Brown, en 1849, sur le Pénitencier de Kingston et accuse ce dernier de faire preuve de parti pris. L'appui que John A.

John A. Macdonald, 1er juin 1858. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Double remaniement

1858

L'année 1858 est difficile pour John A. Il est en deuil d'Isabella et sa mère est en mauvaise santé.

Vue depuis le clocher de la Cathédrale St. Mary vers 1916; 279, rue Johnson, Kingston (Ontario), par Clifford M. Johnston. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Edward Horan nommé évêque catholique romain de Kingston

8 janvier 1858 - 16 juin 1874

Edward Horan est nommé évêque catholique romain de Kingston en 1858 et, peu de temps après, fait la connaissance de John A. Macdonald. Les deux hommes sont de fins politiciens.

Sir Henry Smith. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Henry Smith junior

1860-1867

D'après le biographe Richard Gwyn, John A. Macdonald et Henry Smith junior sont de si bons amis que « John A.

Charles Tupper vers 1873. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. et Charles Tupper

1860-1891

Premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Charles Tupper fait entrer la province réticente dans la Confédération en 1867 puis, au cours des années subséquentes, entretient une relation longue et comp

Le prince de Galles. Source : Visit of His Royal Highness the Prince of Wales to the British North American provinces and United States in the year 1860 par Robert Cellem, Toronto : H. Rowsell, 1861, Robarts Library, University of Toronto. (Le livre en anglais est accessible en ligne à l'adresse https://archive.org/details/visitofhisroyalh00celluoft.)

La visite du prince de Galles et les orangistes

23 juillet 1860 - 19 septembre 1860

Albert Edward, le fils de dix-huit ans de la reine Victoria et prince de Galles, se rend dans la Province du Canada en 1860. John A.

Un pique-nique au lac Sloat près de Sydenham, dans le canton de Loughborough, 1861, par Thomas Burrowes. Source : Archives publiques de l'Ontario.

Retombées de la visite royale

1860

Après la visite désastreuse du prince de Galles à Kingston, le journal The Globe accuse John A. Macdonald d'incompétence.

Peinture du secteur riverain à proximité du village de Portsmouth par Charles Wrenshall (1838-1928), collection privée. Source : collection privée.

Célébration de la victoire lors de l'élection de 1861

1861

John A. Macdonald célèbre sa victoire lors de l'élection de 1861 à Hazeldell, la maison du village de Portsmouth où vivent sa mère et sa famille.

Oliver Mowat. Source : The Canadian Portrait Gallery, Projet Gutenberg Canada.

Élection de 1861

1861

Durant l'élection générale de 1861, John A. Macdonald doit batailler ferme pour son siège de Kingston, lui qui se présente contre son ancien camarade de classe, Oliver Mowat.

Portrait de Sir John A. Macdonald, par William Sawyer. Photo : Chris Miner. Source : Ville de Kingston.

Portrait de Sir John A. à l'hôtel de ville de Kingston

1863

Peint par le photographe et portraitiste bien connu William Sawyer en 1863 (quatre ans avant la Confédération), le portrait en pied montre John A.

Conférence de Charlottetown

Août 1864

En août 1864, le navire à vapeur Queen Victoria du gouvernement canadien, avec à son bord des réserves bien garnies de champagne, met le cap sur l'Île-du-Prince-Édouard où se déroule la Conférence

Première page des 72 Résolutions de la Conférence de Québec, 10 octobre 1864, avec griffonnages de Sir John A. Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. à la Conférence de Québec

Octobre 1864

C'est à la Conférence de Québec que Frances Monck, nièce du gouverneur général, remarque que John A. Macdonald est toujours ivre.

Délégués à la Conférence de Québec, 1864. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Conférence de Québec

10 octobre 1864

Le 10 octobre 1864, une deuxième conférence, la Conférence de Québec, est organisée dans la ville de Québec. Deux semaines durant, John A.

Débats parlementaires sur la question de la Confédération des provinces de l'Amérique du Nord britannique, 1865. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Amorce des débats portant sur la Confédération

11 mars 1865

Au début de l'année 1865, John A. Macdonald prononce le discours inaugural des débats parlementaires portant sur la Confédération.

Les Pères de la Confédération à la Conférence de Londres, 1866. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Ébauche de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique

4 décembre 1866 - 1 juillet 1867

Une dernière conférence, la Conférence de Londres, en Angleterre, commence le 4 décembre 1866 à l'hôtel Westminster Palace.

Robert Baldwin vers 1917. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Robert Baldwin

1867-1890

Le grand responsable de la réforme, soit la région que l'on appelle de nos jours l'Ontario, a joué un rôle de premier plan dans la mise en place d'un gouvernement responsable de ce qui est devenu,

Sir Alexander Campbell vers 1882, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Alexander Campbell et l'après-Confédération

1867-1892

Après la Confédération en 1867, Alexander Campbell est nommé au Sénat du Canada, puis gère plusieurs portefeuilles au sein du gouvernement de Macdonald.

Dans la salle du Conseil de la Première Nation de Hiawatha lors de l'élection partielle fédérale du 31 octobre 1960, par Nick Nickels. De gauche à droite : Lawrence Salleby; chef Ralph Loucks, scrutateur; Lucy Muskrat, greffière du scrutin; Eldon Muskrat, constable. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Droit de vote des Premières nations

1867-1960

C'est sous l'administration Macdonald que certains hommes des Premières nations se voient accorder le droit de vote.

Whips du Parti conservateur vers 1880, par William Topley. De gauche à droite : Rufus Stephenson, Adolphe Caron, Arthur T.H. Williams, deux dernières personnes non identifiées. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A., fondateur du Parti conservateur du Canada

1867 - aujourd'hui

Dans un pays si souvent miné par des divisions attribuables à la race, à la religion et à la géographie, les partis politiques nationaux du Canada contribuent depuis longtemps à réunir les Canadien

Lecture de la proclamation de la Confédération à la place du marché le 1er juillet 1867. Source : Archives de l'Université Queen's.

John A. devient Sir John A.

1 juillet 1867

Le matin du 1er juillet 1867, première fête du Dominion, John A. apprend qu'il est nommé chevalier. Il se dénomme désormais officiellement Sir John A.

Lady S. Agnes Macdonald (née Bernard) vers 1873, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Religion d’Agnes Macdonald

1867-1891

Les croyances religieuses d’Agnes, qui vouait un véritable culte à un anglicanisme extrêmement puritain, ont exercé une grande influence dans la maison des Macdonald.

Conseillers du gouvernement provisoire de la nation métisse. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Louis Riel et le gouvernement provisoire

1869-1870

Après qu'on ait omis de les consulter concernant la vente de la Terre de Rupert où ils vivent, les Métis, conjointement avec les pionniers et les membres des Premières nations, forment un gouvernem

Exécution de Thomas Scott. Artiste : J. W. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Rébellion de la Rivière Rouge

1869-1870

Louis Riel dirige deux mouvements de résistance contre le gouvernement canadien pendant que John A. Macdonald est premier ministre.

Version imprimée de la Déclaration du peuple de la Terre de Rupert et du Nord-Ouest signée par Bruce, John et Louis Riel, rejetant l'autorité du Canada, 8 décembre 1869. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Vente de la Terre de Rupert au Canada

20 mars 1869

Devant la pression considérable exercée par la Grande-Bretagne, la Compagnie de la Baie d'Hudson décide de vendre la Terre de Rupert au Canada.

Conseillers du gouvernement provisoire de la nation métisse. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Acte du Manitoba

12 mai 1870

Prenant en considération la liste de conditions énoncées par les Métis, John A. Macdonald et le gouvernement canadien rédigent l'Acte du Manitoba, qui crée la petite province du Manitoba.

Carte du réseau de voies ferrées de la Compagnie de chemin de fer du Grand Tronc du Canada. Direct route to all points in Canada and United States, the great International Route between the east and west, 1887. Matthews, Northrup & Co. Buffalo, N.Y. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Kingston et le chemin de fer

1871-1885

La résistance qu'oppose Kingston à la ligne de chemin de fer du Grand Tronc et l'opposition que John A.

Edward Blake, par Edmund Wyly Grier. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Edward Blake

20 décembre 1871 - 25 octobre 1872

Pendant presque toute la durée de son mandat de premier ministre, Sir John A. Macdonald fait face à Edward Blake, chef de l'opposition, à la Chambre des communes.

Hamilton – défilé des membres du Mouvement pour une journée de travail de neuf heures. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Loi sur les syndicats ouvriers

1872

Les droits des travailleurs canadiens de s'associer et de négocier collectivement avec les employeurs sont désormais garantis par la loi constitutionnelle canadienne.

« Blackwash and Whitewash ». Source : A caricature history of Canadian politics: events from the union of 1841, as illustrated by cartoons from “Grip” and various other sources, J. W. Bengough, With an introd. by Rev. Grant, Toronto, Grip Print. and Pub. Co., 1886. – Toronto : P. Martin Associates, 1974.

Plus grand retour en politique

1873-1878

En sa qualité de premier premier ministre du Canada, Sir John A. a formé un gouvernement majoritaire à six reprises – un véritable tour de force selon les normes d'aujourd'hui.

Officiers de la Police à cheval du Nord-Ouest, Dawson, Yukon. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Institution de la Police à cheval du Nord-Ouest

23 mai 1873

Le 23 mai 1873, la reine Victoria, à la recommandation de John A., approuve l'acte visant à instituer la Police à cheval du Nord-Ouest, qui deviendra plus tard la Gendarmerie royale du Canada, l'un

Hôtel Russell House, par William James Topley, vers 1893. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Démission de John A. comme premier ministre

5 novembre 1873

Le 5 novembre 1873, éclaboussé par le scandale qu'a provoqué l'acceptation de sommes destinées à la construction d'un nouveau chemin de fer durant la campagne électorale de 1872, John A.

George Munro Grant, recteur de l'Université Queen's. Source: Bibliothèque et Archives Canada.

George Monro Grant

1877–1902

George Monro Grant fut l'un des principaux dirigeants non politiques de son époque. Recteur de l'Université Queen's pendant plusieurs décennies, il connaissait bien Sir John A. Macdonald.

Sir Charles Tupper et Hugh John MacDonald, par William Notman & Son. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mésentente entre John A. et Charles Tupper

1880-1890

Malgré le fait qu'ils soient de proches alliés politiques, John A. Macdonald et Charles Tupper ne se parlent que très rarement pendant près de deux ans.

Sir George-Étienne Cartier, par Notman & Son. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Amitié entre George-Étienne Cartier et Sir John A.

1885

Après la nomination de John A. Macdonald comme premier ministre en 1867, G.-É. Cartier est demeuré un fidèle allié jusqu'à son décès en 1873.

Gabriel Dumont (1837-1906), commandant militaire des Métis durant la Rébellion du Nord-Ouest de 1885, par Harvey J. Strong. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Gabriel Dumont, officier militaire en chef de Louis Riel

1885

En 1885, Gabriel Dumont est l'officier militaire en chef de Louis Riel lorsque celui-ci tente d'obtenir justice auprès du gouvernement de John A.

Photographie d'un groupe de prisonniers métis et autochtones capturés lors de la Rébellion du Nord-Ouest, par O.B. Buell. De gauche à droite : Ignace Poitras, Pierre Parenteau, Baptiste Parenteau, Pierre Gariepy, Ignace Poitras Jr., Albert Monkman, Pierre Vandal, Baptiste Vandal, Joseph Arcand, Maxime Dubois, James Short, Pierre Henry, Baptiste Tourond, Emmanuel Champagne, Kit-a-wa-how (Alex Cagen, ancien chef de la bande de Muskeg Lake). Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Loi sur les Indiens (1885)

1885

Au cours des années antérieures à 1885, le gouvernement canadien tente de modifier la plupart des dispositions de l'acte et demeure indifférent aux demandes formulées par les Métis d'engager des né

Sources thermales. Banff (Alberta) vers 1900, par Samuel J. Jarvis. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Parcs nationaux du Canada

1885

L'on doit au gouvernement de Sir John A. Macdonald la création du réseau des parcs nationaux du Canada.

Conseillers du gouvernement provisoire de la nation métisse. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Louis Riel et le gouvernement provisoire (1885)

1885

À la suite de l'émigration des Métis en Saskatchewan et de l'envahissement continu du territoire par les colons, les Métis ne cessent de réclamer leurs droits à la terre au gouvernement de Macdonal

La prise de Batoche par Grundy. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Bataille de Batoche

9 mai 1885 - 12 mai 1885

La bataille de Batoche marque la fin de la Rébellion du Nord-Ouest. Pendant trois jours, 250 Métis affrontent plus de 900 soldats canadiens.

Édifice Mackenzie du Collège militaire royal du Canada (CMR), Kingston (Ontario), avec le Fort Frederick en avant-plan. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Major-général D.R. Cameron

1888-1896

Sir Charles Tupper se rend fréquemment à Kingston afin de faire campagne pour John A. Macdonald, mais également pour rendre visite à sa fille Emma et à son mari, le Major-général D. R.

Cortège funèbre de Sir John A. Macdonald sur la Colline du Parlement, Ottawa, juin 1891. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Éloge funèbre de Sir John A. par Wilfrid Laurier

8 juin 1891

Lors de son éloge funèbre de Sir John A., Wilfrid Laurier déclare en pleine Chambre des communes : « il est quasi impossible de convaincre l'âme réticente que Sir John Macdonald n'est plus, que la

Hector Langevin vers 1873, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada

Hector Langevin

8 juin 1891

Après le décès de George-Étienne Cartier dans les années 1870, Hector Langevin travaille d'arrache-pied pour le remplacer comme principal partenaire de John A. pour le Canada français.

Le très honorable Arthur Meighen. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

50e anniversaire du décès de Sir John A. Macdonald

1941

Des milliers de personnes se sont rassemblées, en juin 1941, pour souligner le 50e anniversaire du décès de Sir John A. Macdonald.

Le premier ministre William Lyon Mackenzie King dépose une couronne lors de la commémoration organisée à Kingston (Ontario), le 7 juin 1941, marquant le cinquantième anniversaire du décès de Sir John A. Macdonald. Source : Archives de l'Université Queen's.

Premier ministre William Mackenzie King et Sir John A. Macdonald

1941

William Mackenzie King, le premier ministre canadien ayant demeuré le plus longtemps en poste, a contribué dans une large mesure à perpétuer la mémoire et l'héritage de Sir John A. Macdonald.

John Diefenbaker, ancien premier ministre, et Sir John A.

1957-1963

Parmi les premiers ministres qui ont succédé à Sir John A., John Diefenbaker de la Saskatchewan fut sans doute son plus grand admirateur. M.

Lester B. Pearson, ancien premier ministre, et Sir John A.

1963-1968

Considéré par beaucoup comme l’un des plus grands premiers ministres du Canada, Lester B. Pearson a été premier ministre de 1963 à 1968.

Le premier ministre John P. Robarts renomme l'autoroute 401 l'Autoroute Macdonald-Cartier

11 janvier 1965

John P. Robarts, dont l'anniversaire de naissance est le 11 janvier comme Sir John A., est largement reconnu comme étant l'un des meilleurs premiers ministres à avoir gouverné l'Ontario.

William Davis, premier ministre de l’Ontario, et Sir John A. Macdonald

11 janvier 1965

Premier ministre de l’Ontario de 1971 à 1985, William Davis a aussi été ministre de l’Éducation dans les années 1960, faisant alors partie du cabinet de John Robarts, premier ministre ontarien de l

La très honorable Kim Campbell. Portrait réalisé par Bryan Adams. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Première ministre Kim Campbell

25 juin 1993 - 4 novembre 1993

Kim Campbell est également passée à l’histoire, en 1993, lorsqu’elle est devenue la toute première femme à exercer les fonctions de premier ministre du Canada. À l'instar de Sir John A.

Le très honorable John Turner et l'honorable Sophie Kiwala lors des célébrations du bicentenaire tenues à Kingston en janvier 2015. Photo : Tim Forbes. Source : Ville de Kingston.

John Turner, ancien premier ministre, et le bicentenaire de John A. Macdonald

11 janvier 2015

Le 17e premier ministre du Canada, John Turner, fut l'un des présidents d'honneur des célébrations du bicentenaire de la naissance de John A. Macdonald organisées à Kingston.

Le très honorable Stephen Harper prononçant une allocution à l'occasion du bicentenaire de Sir John A. à l'hôtel de ville de Kingston (Ontario). Source : Ville de Kingston. Photo : Tim Forbes.

Stephen Harper, premier ministre, et Sir John A.

11 janvier 2015

Stephen Harper est le 22e premier ministre du Canada. Représentant Calgary à la Chambre des communes, il occupe la plus haute fonction politique du pays depuis 2006.