Capsules

Les 200 capsules historiques rédigées à l’occasion du bicentenaire de l’anniversaire de Sir John A. Macdonald sont regroupées sous plus de vingt thèmes. La recherche de renseignements peut être menée par thème, au moyen des épingles sur la carte interactive ou en choisissant une date sur la ligne du temps.

Voici tous les 274 capsules
Hôtel de ville de Kingston et batterie Market en 1857. Source : Archives de l’Université Queen's, fonds William Sawyer.

Kingston : un emplacement géopolitique

1780-1890

Après l’arrivée des loyalistes de l’Empire-Uni dans les années 1780, les tensions entre les Américains et les Britanniques relativement à leur frontière commune allaient entraîner des répercussions

Les plans de Rice Lake 1875

Les « Indiens » de Kingston

1837

En 1837, les Mississaugas de « Kingston » se sont vu concéder le titre de propriété de leur terre actuelle située à Alderville dans le comté d'Alnwick – à l'est de Peterborough –, eux qui étaient é

Nomination de James Sampson au poste de maire de Kingston

Nomination de James Sampson au poste de maire de Kingston

1789 à 1861

Né en Irlande où il a fait ses études en médecine au Trinity College de Dublin, James Sampson était un chirurgien et un professeur qui s’intéressait au bien-être de la population de King

Nomination de Henry Cassady au poste de maire de Kingston

Nomination de Henry Cassady au poste de maire de Kingston

1797 à 1839

Henry Cassady fut le premier maire de Kingston qui était originaire de la ville. Sa famille, des loyalistes de l’Empire-Uni, fut l’une des premières à s’établir à Kingston.

Variole vers 1909. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Maladies au 19e siècle

1800-1900

Au 19e siècle, la vie est loin d’être facile sur le plan de la santé pour John Alexander Macdonald et sa famille ainsi que pour les autres résidents de Kingston (ou d’ailleurs).

Exécution de Stanislaus Lacroix le 21 mars 1902 à Hull (Québec). Source : Napoléon Bélanger/Bibliothèque et Archives Canada.

Peine de mort

1759 - 14 juillet 1976

Comme tout avocat du 19e siècle vivant dans ce que nous appelons, aujourd’hui, l’Ontario et le Canada, Sir John A. Macdonald était bien au fait de la peine de mort.

Grands Lacs et Voie maritime du Saint-Laurent

1800-1900

L’autoroute 401 qui relie Kingston aux autres régions de l’Ontario n’existait pas à l’époque de Sir John A.

Style architectural de William Coverdale

Style architectural de William Coverdale

1842-1851

Né en Angleterre en 1801, William Coverdale est arrivé à Kingston à une date inconnue. Cela dit, la naissance de son fils a été enregistrée à Kingston en 1833.

Benjamin Disraeli vers 1878, par W. & D. Downey. Source : Mansell/Time Life Pictures/Getty Images.

Benjamin Disraeli

12 décembre 1804 - 19 avril 1881

La ressemblance entre Sir John A. et Benjamin Disraeli, célèbre premier ministre du Royaume-Uni à l’époque de la reine Victoria et romancier, est frappante.

Joseph Howe, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Joseph Howe

13 décembre - 1er juin 1873

Brillant journaliste et maître-penseur, Joseph Howe de la Nouvelle-Écosse fut le chef du mouvement anticonfédération dans sa propre province.

Nomination de Thomas Kirkpatrick au poste de maire de Kingston en 1838 puis réélection en 1847

Nomination de Thomas Kirkpatrick au poste de maire de Kingston en 1838 puis réélection en 1847

1805 à 1870

Thomas Kirkpatrick est né à Dublin, en Irlande. Il s’établit à Kingston pour étudier le droit puis exerça les fonctions de procureur de la ville (1839 à 1846).

Annonce d’Alvah Bradish sur la tenue d’une séance de portrait à Kingston. Source : Chronicle & Gazette, 10 août 1842.

Alvah Bradish

1806-1901

L’artiste américain Alvah Bradish a réalisé le portrait de plus de 500 amis, chefs d’État et dirigeants nationaux au cours de sa carrière longue de 60 ans.

La cathédrale St. Mary avant l’agrandissement de 1889. Source : livret Henderson sur Kingston vers 1888, collection de J. McKendry.

Saints de Kingston : la cathédrale St. Mary

1808-1880

Quelques catholiques demeurèrent à Kingston après que Fort Frontenac fut tombé aux mains des troupes britanniques et ils purent, les premières années, continuer de célébrer le culte de leur religio

Nomination de Robert Charles Archibald McLean au poste de maire de Kingston

Nomination de Robert Charles Archibald McLean au poste de maire de Kingston

1811 à date inconnue

Né à la Martinique, dans les Antilles, où son père irlandais servait au sein de l’Artillerie royale, Robert Charles Archibald McLean était un physicien et l’un des hommes les plus connus

Brunswick Place, à Glasgow, est désigné comme étant le lieu de naissance de Sir John A Macdonald. Source : Archives publiques de l'Ontario.

Glasgow, Écosse

1815

Sir John A. Macdonald est né à Glasgow, en Écosse, et n'a que cinq ans lorsqu'il arrive dans la région de Kingston avec sa famille en 1820.

L'honorable John A. Macdonald, l'honorable George-Étienne Cartier et le lieutenant-colonel John G. Irvine. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

George-Étienne Cartier et Sir John A. (Confédération)

1815-1873

John A. Macdonald et G.-É. Cartier avaient pris l'engagement commun de convaincre les provinces maritimes de se joindre à la Confédération lors de la Conférence de Charlottetown en 1864. G.-É.

Sir John A. Macdonald vers 1888. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Père fondateur du Canada

1815-2015

John A. Macdonald personnifie le « père fondateur du Canada » à une époque où le concept d'État-nation n'est pas encore défini.

Sir John A. Macdonald vers 1842 ou 1843. Artiste inconnu. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Un homme de son époque

1815-2015

Le bicentenaire de la naissance de John Alexander Macdonald, en 2015, a donné lieu à bon nombre d'auscultations de sa vie, de son héritage et de son rôle.

Hugh John Macdonald par William Sawyer, 1852. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Naissance de John Alexander Macdonald

10 et 11 janvier 1815

John Alexander Macdonald est né à Glasgow, en Écosse, le 10 ou le 11 janvier 1815.

George Brown prenant la parole devant une foule lors d'une campagne électorale, par Charles William Jefferys. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

George Brown et Sir John A

29 novembre 1818 - 9 mai 1880

Sir John A. n'a pas de plus grand adversaire que George Brown de Toronto, chef du Parti libéral – ou réformiste comme il se nomme à l'époque.

Magasin général de Hugh Macdonald à Kingston. Source : Anecdotal Life of Sir John Macdonald, par Emerson Bristol Biggar, 1891.

Magasin général de Hugh Macdonald

1820 - 1821

Trois mois après l'arrivée de la famille Macdonald dans le Haut-Canada, Hugh Macdonald ouvre un magasin général sur la rue King, à Kingston, dont l'assortiment varié comprend des produits alimentai

Fort Henry, Point Frederick et Tête du Pont Barracks à Kingston, depuis l'ancienne redoute (1841), par le lieutenant Philip John Bainbrigge (1817-1881), membre du Corps royal du génie affecté au Canada de 1836 à 1842. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Arrivée de la famille Macdonald à Kingston

1820-1830

Lorsque la famille Macdonald est arrivée dans le Haut-Canada dans les années 1820, Kingston avait la réputation de ville de prostitution et de violence, aux mœurs douteuses et où l'alcool coulait à

William Sawyer

William Sawyer

1820 à 1889

Canadien de souche, William Sawyer était un peintre autodidacte devenu photographe plus tard au cours de sa vie.

Maison de la famille Macdonald dans la région de la baie de Quinte. Source : Ville de Kingston.

Accent de John A.

1820-1891

À la télévision et au théâtre, les acteurs qui incarnent le rôle de John A. prennent souvent un fort accent écossais.

Eliza Grimason. Source : collection privée de la famille Newland, reproduit dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Eliza Grimason

1821-1916

Parmi les nombreuses femmes ayant fait partie de la vie de John A. Macdonald, Eliza Grimason émerge du lot, elle qui fut d'abord une cliente avant de devenir une confidente et une amie intime.

Eliza Grimason. Source : collection privée de la famille Newland, reproduit dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Influence d'Eliza Grimason

1821-1916

À une époque où la subordination des femmes était de mise, Eliza Grimason était leader du mouvement populiste à Kingston et dans les environs.

Helen Shaw Macdonald vers 1850. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Décès de James Macdonald

1822

John A. Macdonald est le troisième des cinq enfants de Hugh et Helen (Shaw) Macdonald. Son grand frère meurt en bas âge.

Sir Alexander Campbell. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Sir Alexander Campbell

9 mars 1822 - 24 mai 1892

Sir John A. n'a pas de plus proche confident à Kingston que son fidèle ami, lui aussi Père de la Confédération, Sir Alexander Campbell.

Propriété familiale de la famille Macdonald à Adolphustown. Source : Anecdotal Life of Sir John Macdonald, par Emerson Bristol Biggar, 1891.

Déménagement de la famille Macdonald à Hay Bay

1824

Après la mort horrible de James Macdonald et l'échec des projets de Hugh Macdonald à Kingston, la famille décide de déménager à Hay Bay, à proximité de la baie de Quinte, à l'ouest de Kingston.

Vue du Saint-Laurent depuis le nouveau fort à la pointe Lévy, par John Herbert Caddy, vers 1841. Source : Bibliothèque et Archives Canada

Contournement de Kingston : politique impériale et canaux

1825-1959

Le fleuve Saint-Laurent, le lac Ontario et leurs affluents furent des corridors de déplacement depuis la préhistoire de la région de Kingston, et cela se poursuivit à l'époque coloniale britannique

La maison sur la rue Rideau où il est probable que John A. ait été pensionnaire pendant qu'il fréquentait la Midland District Grammar School. John A. a également vécu à la même adresse plus tard au cours de sa vie. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. fréquente la Midland District Grammar School

1827-1829

Peu de temps après le déménagement des Macdonald dans la région de la baie de Quinte, Hugh et Helen Macdonald décident d'utiliser une bonne partie de leurs économies pour envoyer leur fils John A.,

Kingston, Haut-Canada. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

École du révérend Cruickshank

1829

En 1829, les Macdonald inscrivent John A. à la nouvelle Kingston Grammar School, une école mixte créée par le révérend John Cruickshank. C'est à cette époque que John A.

Apprentissage du droit

1830

John A. met fin à son éducation formelle à l'âge de 15 ans lorsqu'il commence son apprentissage auprès de George Mackenzie, un avocat de Kingston et ami de la famille Macdonald.

Aquarelle de l’intérieur de Fort Henry peinte par George St. Vincent Whitemore en 1836. Source : Bibliothèque et Archives Canada, collection d’œuvres canadiennes Peter Winkworth.

Présence militaire au commencement de Kingston

1830-1865

La présence militaire à Kingston se fit de plus en plus grande dans les années 1830 et 1850.

Carte de l’île Wolfe montrant le canal, tirée de l’atlas illustré de Frontenac, Lennox et Addington (1878). Source: The Canadian County Atlas Project, Livres rares et collections spécialisées, Bibliothèque de l’Université McGill.

Kingston Bypassed: Railways

1830-1892

Les activités de transbordement lacustre et fluvial à Kingston se heurtaient à une autre difficulté attribuable à une nouvelle technologie : le chemin de fer.

Épidémie de choléra à Kingston

Épidémie de choléra à Kingston

1831-1854

De 1831 à 1854, cinq épidémies graves de choléra dévastèrent la ville de Kinston, causant le décès de près de dix pour cent de ses habitants.

Tensions politiques et épidémie de choléra

Tensions politiques et épidémie de choléra

1831 à 1854

À mesure que l’épidémie de choléra se propageait et qu’elle continuait de faire des victimes parmi les meilleurs et plus brillants résidents de Kingston, la panique et les tensions politiques s'acc

Sir John A. Macdonald vers 1842 ou 1843. Artiste inconnu. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. gère un cabinet à Napanee

1832

En 1832, George Mackenzie ouvre une succursale de son cabinet d'avocat à Napanee et en confie la gestion à John A., alors âgé de 17 ans.

Pénitencier de Kingston vers 1906. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

La construction du pénitencier de Kingston

1833-1835

Le pénitencier est, depuis fort longtemps, l’un des établissements de premier plan à Kingston.

Harriet Dobbs Cartwright. Source : Archives de l’Université Queen's.

Harriet Dobbs Cartwright

1833-1887

Harriet Dobbs Cartwright est arrivée à Kingston en provenance de l’Irlande, en 1833, en compagnie de son mari Robert David Cartwright.

Décès de George Mackenzie

1834

George Mackenzie meurt soudainement durant l'épidémie de choléra de 1834. John A. pleure la mort de l'homme qui lui a tant appris et qui a contribué à lui donner un bon départ dans la vie.

Institut de mécanique de Kingston

Institut de mécanique de Kingston

1834 à 1911

En 1840, l’Institut de mécanique de Kingston (Kingston Mechanics' Institute) (devenu plus tard la Bibliothèque publique de Kingston) existait déjà depuis six ans quand il atteint finalem

Dévoilement de la statue baptisée « Holding Court ». De gauche à droite : Robert Quaiff (maire du comté de Prince Edward), Daryl Kramp (député de Hastings et Prince Edward), Janet Minor (trésorière du Barreau du Haut-Canada), Ruth Abernethy (artiste), David Warrick (président du projet Macdonald). Source : Le projet Macdonald.

Première cause de John A.

8 octobre 1834

La première cause de John A., qu'il plaide au palais de justice de Picton, se termine par une bagarre à coups de poing avec l'avocat de la partie adverse.

John A. Macdonald, Oliver Mowat et Alexander Campbell

1835

John A. Macdonald et ses deux premiers commis juridiques, Oliver Mowat et Alexander Campbell, passeront à l'histoire.

Lac Sand, vue vers l’aval du canal Rideau à 34 miles de Kingston, Ontario, vers 1854. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Arrière-pays de Kingston

1835-1868

L’arrière-pays de Kingston est occupé pour ainsi dire entièrement par l’axe de Frontenac, un prolongement du Bouclier canadien de l’ère précambrienne qui consiste en des affleurements de roches ign

Oliver Mowat. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Oliver Mowat et John A.

1836-1840

Contrairement à John A. Macdonald, Oliver Mowat est un homme discret, sobre et très religieux. Les deux avocats travaillent ensemble au cabinet de John A. à Kingston pendant quatre ans.

Reçu d'une demande d'admission au Barreau du Haut-Canada établi au nom de John A. Macdonald. (À remarquer l'orthographe fautive McDonald plutôt que Macdonald.) Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. Macdonald devient membre en règle du barreau

7 février 1836

Deux semaines après son 21e anniversaire, John A. brave les conditions hivernales et se rend jusqu'à Toronto en diligence pour passer l'examen du barreau. Le 7 février 1836, c'est un John A.

Lady Agnes Macdonald vers 1873, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Susan Agnes Bernard

24 août 1836 - 5 septembre 1920

Susan Agnes Bernard, originaire de la Jamaïque, a épousé Sir John A. Macdonald en Angleterre, en 1867. Son frère Hewitt était, à l'époque, le secrétaire particulier de John A.

Vue en angle du bureau de douane de Kingston, montrant la façade et l'entrée principale, 1927. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. défend un violeur

1837

En tant que jeune avocat, John A. s'occupe de plusieurs cas criminels marquants.

Fusillade du colonel Robert Moodie devant la taverne de John Montgomery, rue Yonge, côté ouest, près de l'av. Montgomery, par Charles William Jefferys. Source : Toronto Public Library.

John A. porte les armes

1837-1838

John A. porte les armes à une occasion, soit lors des Rébellions de 1837 et 1838. Ces rébellions sont motivées par la revendication de réformes politiques.

Salon Theatre Productions – Reine Victoria (Laura Casselman) et Sir John A. Macdonald (marionnettiste : Mathew Hunt). Source : Ville de Kingston.

Reine Victoria

20 juin 1837 - 22 janvier 1901

Sa Majesté la reine Victoria exerce le pouvoir monarchique pendant toutes les années où John A. Macdonald est premier ministre et fait ce dernier chevalier en 1867.

Invasion avortée de Kingston

Invasion avortée de Kingston

1838

En 1838, plusieurs sociétés secrètes formées d’Américains entraînés et armés furent créées afin de libérer le Haut-Canada de l’emprise britannique.

Villa St. Helen

Villa St. Helen

1838

En juillet 1836, on commença la construction de la villa St. Helen pour Helen et Thomas Kirkpatrick, qui était membre du Pacte de famille et avocat.

Rapport de lord Durham sur les affaires de l’Amérique du Nord britannique

Rapport de lord Durham sur les affaires de l’Amérique du Nord britannique

1838-1839

John George Lambton, 1er comte de Durham, est arrivé au Canada en 1838 pour enquêter, au nom de l’Angleterre, sur les causes des rébellions.

« Lillie Williams alias Harrington », portrait tiré de l’exposition Images saisissantes. Source : Musée de la Police provinciale.

Femmes et conduite désordonnée dans la première capitale

1838-1850

Un rapport publié par le grand jury sur l’état de la prison commune de district (adjacente au palais de justice, à l’angle des rue King et Clarence) dévoile que pas moins de 35 à 40 prisonniers aya

Sir Alexander Campbell. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Alexander Campbell devient le second stagiaire en droit de John A.

1839

En 1839, Alexander Campbell devient le deuxième stagiaire en droit (après Oliver Mowat) de John A. Macdonald. Quatre ans plus tard, John A. en fait son associé.

Collège Regiopolis

Collège Regiopolis

1839

En juin 1839, l’évêque Alexander Macdonell posa la première pierre de Regiopolis qui devait être, à l’origine, un séminaire destiné à la formation des prêtres.

Empire Vie (anciennement la Commercial Bank), 259, rue King Est, Kingston (Ontario). Source : Ville du Kingston.

Macdonald devient membre du CA de la Commercial Bank of the Midland District

1839

Le sort de John A. Macdonald s'améliore considérablement lorsque, en juin 1839, il est nommé membre du conseil d'administration de la Commercial Bank of the Midland District.

Sir John A. Macdonald vers 1842 ou 1843. Artiste inconnu. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Procès Brandt

1839

À l'automne 1839, John A. défend Abraham Brandt, un Mohawk, accusé d’assassinat dans le tabassage brutal et la mort d’un compatriote mohawk, John Marrikell. John A.

Sir John A. et l’Université Queen's

18 décembre 1839 - 16 octobre 1841

Le 18 décembre 1839, soit une journée après le dépôt du projet de loi à l’Assemblée législative visant la création d’un Collège presbytérien voué à la formation des ministres, une réunion est organ

Église St. Andrew, 130, rue Clergy, Kingston (Ontario). Source : Les Archives publiques de l’Ontario.

Fondation de la St. Andrew's Society

1840

John A. Macdonald joue un rôle déterminant dans la fondation, en 1840, de la St. Andrew's Society à Kingston, dont il est le premier président.

Henry Smith junior. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Henry Smith junior

1840-1850

Henry Smith junior est un immigrant venu d'Angleterre de trois ans l'aîné de John A. Macdonald.

Plan d’assurance-incendie de Kingston vers 1911. Sur cette carte, le quartier Stuartsville des années 1840 occupe les lots 17, 20 et 21. De nos jours, ces lots seraient situés à deux pas du cœur du campus de l’Université Queen's. Le centre du quartier Picardville est le lot 11 où est inscrit Frontenac Park, devenu aujourd'hui le parc McBurney (connu des gens du coin sous le nom de parc Skeleton), mais qui, dans les années 1840, était le cimetière Upper Burial Ground. Source : Bibliothèque et Archives Canada

Taudis de Kingston

1840-1850

Kingston comptait deux quartiers insalubres dans les années 1840 : Stuartsville à l’ouest de la rue Barrie et Picardville entre la rue Princess et le chemin Raglan.

Villa Bellevue. Source : Bibliothèque et Archives Canada

Villa Bellevue

1840 - aujourd'hui

Le musée de la Villa Bellevue, bijou architectural et lieu historique, et ancienne résidence de Sir John A.

Grand incendie de Kingston, lutte contre les incendies à Kingston

Grand incendie de Kingston

17 avril 1840

Lorsque le Telegraph, un bateau à vapeur américain tenta de s’éloigner de la jetée Coupler, des étincelles s’échappèrent de sa cheminée et provoquèrent le plus grand incendie dans l’hist

Après le grand incendie

Après le grand incendie

1840 à 1847

Le grand incendie de Kingston, qui demeure la plus importante catastrophe à ce jour, marqua un moment décisif dans l’adoption de mesures de prévention des incendies.

Kingston désignée capitale de la Province du Canada

Kingston désignée capitale de la Province du Canada

1841

Du fait qu’elle était la première colonie de l’Ontario et une ville navale et militaire d’importance, Kingston s’attendait à être nommée la capitale du Haut-Canada.

102 à 114, rue Yonge.

102 à 114, rue Yonge.

1841

Selon le répertoire de la ville datant de 1857-1858 : « La spacieuse maison bourgeoise érigée récemment pour Maître Colin Miller et ses amples jardins procurent un cadre apaisant en plein cœur de l

Bâtiments Hardy

Bâtiments Hardy

1841

À l'époque où Kingston était la première capitale (1841 à 1844), on assista à une intensification des travaux de construction sur la rue Ontario, située dans le secteur riverain, en raison de son e

Maison Rockwood

Maison Rockwood

1841

Cette villa de style palladien revêt une importance nationale dans l’histoire de l’architecture canadienne.

Annonce de Ramsay et Ford parue dans un journal. Source : Chronicle and Gazette, 21 mai 1841, page 3, colonne 2.

Premiers photographes de Kingston

1841

Les premiers photographes connus de Kingston arrivèrent dans la ville en mai 1841, soit deux ans après l’invention de la photographie en Europe.

Presbytère de l’église St. Andrew

Presbytère de l’église St. Andrew

1841

À la fin juin 1841, George Browne, architecte du gouvernement lorsque Kingston était la capitale du Haut-Canada et du Bas-Canada, lança un appel d’offres pour la construction du presbytère de l’égl

Décision prise de construire un bâtiment municipal digne de la nouvelle capitale du Canada-Uni

Décision prise de construire un bâtiment municipal digne de la nouvelle capitale du Canada-Uni

1841-1842

En 1841, la Ville de Kingston fait l’acquisition d’un terrain appartenant à des intérêts privés et situé à l’intersection des rues Ontario et Brock en vue d’avoir à sa disposition le plus grand ter

Kingston, capitale de la Province du Canada. Source : Ville de Kingston.

Kingston devient la capitale de la Province du Canada

1841-1844

Durant les premières années de John A. Macdonald au pouvoir, toute sa communauté de Kingston vécut – brièvement, toutefois – un moment exaltant pour la colonie.

Célébrations de la Confédération à la place du marché le 1er juillet 1867. Source : Archives de l'Université Queen's.

Présence de John A. au sein de la collectivité

1841-1849

Mis à part sa carrière en droit et en politique, John A. Macdonald occupe une place importante au sein de la société de Kingston du 19e siècle.

Extrait de l’ouvrage History of the Ojebway Indians de Peter Jones portant notamment sur la conversion au christianisme, accompagné d’une courte biographie de l’auteur.

John A. et l’église Union

le 1 février 1841

L’église Union, sur le site de laquelle sera plus tard érigée la première église congrégationaliste de Kingston, accueille plusieurs congrégations qui n'ont pas encore leur propre église à Kingston

Étudiants avec un véhicule de fabrication artisanale, Université Queen's, Kingston (Ontario) vers 1916, par Clifford M. Johnston. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Université Queen's

16 octobre 1841 - aujourd'hui

Sir John A. Macdonald a assisté et participé aux premières réunions tenues à Kingston qui ont mené à la fondation de l'Université Queen's.

Sir John A. et l’organisme Female Benevolent Society

1841-1849

À mesure que Kingston se développe et devient une ville de garnison, un centre de commerce et un port, sa population augmente ainsi que la demande de services sociaux.

George Browne de Belfast choisi comme architecte de l’hôtel de ville

George Browne de Belfast choisi comme architecte de l’hôtel de ville

1842

Le 29 août, le cabinet Coverdale & Cliff transmet les trois meilleurs plans au conseil municipal, qui les examine et dévoile les gagnants du concours de conception : premier prix de 50£ à Georg

Maison Newcourt

Maison Newcourt

1842

Au moment où Kingston était la première capitale, l’honorable Hamilton H. Killaly, membre du Conseil exécutif et membre de l’Assemblée, bâtit cette maison en pierre et en stuc et exploita une ferme

Marché commercial

Marché commercial

1842

Au début de l’année 1842, alors que Kingston était la capitale du Haut-Canada et du Bas-Canada, George Browne, l’architecte du gouvernement, lança un appel d’offres en vue de la construction de « t

Wellington Terrace

Wellington Terrace

1842

Les « nouveaux bâtiments en pierre du capitaine Jackson » attiraient l’attention en juillet 1842.

Propos de Charles Dickens au sujet de Fort Henry

Propos de Charles Dickens au sujet de Fort Henry

Mai 1842

De passage à Kingston en 1842, Charles Dickens fit les observations suivantes sur Fort Henry dans son ouvrage intitulé American Notes (récit au sujet de son voyage en Amérique du Nord en 1

Propos de Charles Dickens au sujet du pénitencier de Kingston

Propos de Charles Dickens au sujet du pénitencier de Kingston

Mai 1842

De passage à Kingston en 1842, Charles Dickens fit les observations suivantes sur le pénitencier de Kingston dans son ouvrage intitulé American Notes (récit au sujet de son voyage en Améri

Visite de Charles Dickens à Kingston

Visite de Charles Dickens à Kingston

Mai 1842

En mai 1842, au terme d’un long voyage aux États-Unis, Charles Dickens visite brièvement certaines régions du Canada, d’abord Niagara Falls, puis Cobourg et Kingston avant de se rendre à Montréal p

Critiques concernant la construction de l’hôtel de ville

Critiques concernant la construction de l’hôtel de ville

1843

Dans une lettre adressée au rédacteur en chef d’un journal, un Kingstonien critique durement l’hôtel de ville « en voie de construction », notamment en ces termes : « On dit qu’il ne com

Cathédrale St. Mary

Cathédrale St. Mary

1843

À l’époque où Kingston était la capitale du Bas-Canada et du Haut-Canada, P.-L. Morin dessina les plans de la cathédrale catholique romaine St.

Église St. Mark, Barriefield

Église St. Mark, Barriefield

1843

On peut lire l’inscription suivante sur l’une des pierres de l’église : « Built by Subscription A.D.

Hôtel de ville de Kingston et batterie Market en 1857. Source : Archives de l’Université Queen's, fonds William Sawyer.

Hôtel de ville proposé au gouvernement de la province du Canada si Kingston en demeure la capitale

1843

Le conseil municipal offrit – en vain – l’usage du nouvel hôtel de ville à titre d’édifice du Parlement canadien dans un effort désespéré pour que Kingston demeure la capitale de la Province unie d

Sir John A. Macdonald vers 1842 ou 1843. Artiste inconnu. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. se rend en Angleterre (1843)

1843

En 1843, John A. Macdonald se rend en Angleterre pour se refaire une santé et pour tenter d'oublier les événements récents, notamment le décès de son père.

Villa Bellevue

Villa Bellevue

1843

Au début des années 1840, le style de la villa Bellevue était plutôt inusité dans la région de Kingston et, à vrai dire, dans la province.

Sir John A vers 1856, par F.S. Richardson. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Banque Trust and Loan Company

1843-1948

En 1843, John A. Macdonald contribue à l'obtention de la charte de la Trust and Loan Company, une banque de crédit hypothécaire de Kingston.

Sans doute la plus ancienne photo de John A. Macdonald vers 1840. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Conseiller municipal Macdonald

1843-1844

Lors des élections municipales du 28 mars 1843, John A. Macdonald se présente pour la première fois comme candidat et est élu au conseil municipal de Kingston.

Liste des prisonniers enfermés dans la geôle (partie inférieure). Source : Ville de Kingston.

Liste des prisonniers enfermés dans la geôle en avril 1843

Avril 1843

Le 8 avril 1843, Samuel Shaw, qui fut chef de police de 1840 à 1849, présente une liste des prisonniers enfermés dans la geôle (un exemplaire récent et encadré de la liste est exposé à la prison de

Déclaration de mariage entre John A. Macdonald et Isabella Clark. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mariage de John A. et d'Isabella Clark

1 septembre 1843

Pendant l'été 1843, la cousine de John A., Isabella, arrive à Kingston en provenance d'Angleterre. Quelque temps après, John A. commence à lui faire la cour.

Nomination de Thomas Weeks Robison au poste de maire de Kingston

Nomination de Thomas Weeks Robison au poste de maire de Kingston

1844-1845

Médecin de profession, Thomas Weeks Robison était aussi propriétaire d’un magasin de livres (City Book Store à l’angle des rues King et Brock qui a, par la suite, appartenu à John Creighto

Cellules de détention provisoire de l’hôtel de ville

Cellules de détention provisoire de l’hôtel de ville

1844 à 1906

Une seule des quatre cellules est munie d’une fenêtre, mais l’on ignore encore s’il s’agit d’une modification subséquente à la construction de la prison.

Hôtel de ville de Kingston et marché vers 1910. Source : Archives publiques de l'Ontario.

Hôtel de Ville de Kingston

1884 - aujourd'hui

Le magnifique hôtel de ville de Kingston, conçu par l'éminent architecte George Brown et terminé en 1844, est désigné lieu historique national.

Sir John A. Macdonald, date inconnue. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Programme électoral de l'élection de 1844

14 et 15 octobre 1844

En 1844, une élection est déclenchée dans la Province du Canada. John A. Macdonald se présente comme candidat du Parti conservateur à Kingston.

225, rue King Est à l’angle de la rue William. Source : photo de Jennifer McKendry.

Banque de Montréal

1845

La construction de bâtiments imposants est plutôt rare au lendemain de la décision prise, en 1844, de laisser tomber Kingston comme choix de capitale nationale.

Pavillon nord du Pénitencier de Kingston

Pavillon nord du Pénitencier de Kingston

1845

À l’automne 1840, l’architecte William Coverdale présenta les plans qu’il avait dessinés en vue de l’érection des murs périmétriques en pierre destinés à remplacer la clôture en bois délabrée proté

Hôtel de ville et tour Martello vers 1916, par Clifford M. Johnston. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Tours Martello

1845-1848

Les quatre forteresses britanniques dénommées tours Martello, qui continuent de « monter la garde » devant Kingston, ont été construites au 19e siècle.

Market Battery

Market Battery

1846

Lorsque la batterie Market, qui était située jadis dans le parc de la Confédération sur la rue Ontario, fut démolie en 1872, Kingston perdit l’une de ses installations militaires les plus admirable

Villa Elizabeth

Villa Elizabeth

1846

Pourquoi l’architecte Edward Horsey a-t-il bâti, en 1846, cette charmante et élégante maison d’avant-garde alors que Kingston était en pleine dépression après s’être vue retirer son titre de capita

Poteaux télégraphiques (chargés de câbles). Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Arrivée du télégraphe à Kingston

1847

En 1847, la révolution des communications, stimulée par l’invention du télégraphe, commence à s’opérer à Kingston : les poteaux et les câbles font désormais partie du paysage de la ville.

Religieuses hospitalières de Saint-Joseph prenant soin de victimes du typhus, secteur riverain de Kingston, 1847. Artiste inconnu. Source : Archives de la région Saint-Joseph des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph, Kingston K-135.

Épidémie de typhus de 1847

1847

En 1847, Kingston accueillit des milliers d’immigrants irlandais qui fuyaient la Grande Famine.

Hugh John Macdonald par William Sawyer, 1852. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John Alexander Macdonald junior

1847-1848

Le fils de John A. et de son épouse Isabella, né en 1847 et portant le même nom que son père, ne vécut que peu de temps.

Fin de l'association entre Alexander Campbell et John A.

1848

Près d'une décennie après s'être associé à John A. Macdonald dans l’exercice du droit, Alexander Campbell met fin au partenariat.

Pénitencier de Kingston vers 1906. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Rapport de George Brown en 1849 sur le Pénitencier de Kingston

1849-1856

John A. Macdonald dénonce le rapport fait par George Brown, en 1849, sur le Pénitencier de Kingston et accuse ce dernier de faire preuve de parti pris. L'appui que John A.

Cimetière Cataraqui

Cimetière Cataraqui

1850

En 1850, l’année où le cimetière Cataraqui fut constitué en personne morale, les cimetières de la ville étaient tous remplis et celle-ci tentait de trouver un nouveau terrain suffisamment éloigné d

John Rose par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Tournée des bars de John A. et de John Rose aux É.-U.

1850

Confident de longue date et compagnon de beuverie de John A., John Rose est à la fois avocat et homme d'affaires à Montréal.

Entrée de la Banque de Montréal à l’hôtel de ville vers 1920.

Bank of British North America

1850-1926

De tous les locataires à l’hôtel de ville durant les 170 ans et plus d’existence de ce dernier, aucun n’y est demeuré aussi longtemps que la Bank of British North America (BBNA).

Patinoire de l’hôtel de ville. Source : Archives de l’Université Queen's.

Patin à glace à Kingston à une autre époque

1850 - present day

Située jadis sur la rive du lac devant l’hôtel de ville et à proximité de la batterie Market, la patinoire de l'hôtel de ville offrait à la population la possibilité de pratiquer une activité hiver

156, rue King Est à l’angle de la rue Lower Union. Source : photo de Jennifer McKendry.

Earl Place

1851

Extrait du répertoire de la ville datant de 1857-1858 : « La spacieuse maison bourgeoise érigée récemment pour Maître Colin Miller et ses amples jardins procurent un cadre apaisant en plein cœur de

Installations d'alimentation en eau de la ville de Kingston

Installations d'alimentation en eau de la ville de Kingston

1841 à aujourd'hui

Bâties en 1851, les installations d’alimentation en eau de la ville de Kingston, surnommées affectueusement « Pump House », furent la première station de pompage de la ville.

Roselawn (Donald Gordon Conference Centre), situé au 421 de la rue Union, en 1992. Source : photo de Jennifer McKendry.

Roselawn

1851

Extrait du répertoire de la ville de 1857-1858 : « Roselawn...un bâtiment en pierre spacieux et massif entouré d'un charmant jardin est une résidence qui convient à tout gentilhomme de ce pays et,

Portrait de James Williamson vers 1887, par William Sawyer. Source : Archives de l’Université Queen's.

James Williamson épouse Margaret Macdonald

19 octobre 1852

Marié à la sœur de John A. Macdonald, Margaret, James Williamson est bien plus qu'un simple beau-frère pour Sir John A.

Canon de la guerre de Crimée à City Park. Source : Ville de Kingston.

Canons de la guerre de Crimée au pied de la statue de Sir John A., City Park, Kingston

1853 - aujourd'hui

Les deux canons qui flanquent la statue de Sir John A à City Park, à Kingston, saisis lors de la guerre de Crimée (1853 – 1856), font partie des trophées de guerre anglais.

M. Joseph Pope, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Sir Joseph Pope

16 août 1854 - 2 décembre 1926

Sir Joseph Pope fut le célèbre – et loyal – secrétaire particulier de Sir John A. Macdonald au cours des dernières années au pouvoir de ce Père de la Confédération. C'est John A.

John Stephen Willison, par artiste inconnu. The Year book of Canadian art 1912/13. Source : University of Toronto, collection Roberts.

Sir John Willison

9 novembre 1856 - 27 mai 1927

Sir John Willison fut l'un des grands journalistes de son époque et c'est à lui que l'on doit le récit de la vie personnelle et politique et de l'héritage de Sir John A.

Hugh John Macdonald vers 1871, par William Toply. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Relation entre Hugh John Macdonald et John A.

1857-1877

Après le décès d’Isabella Macdonald, son fils Hugh John Macdonald, qui n’est âgé que de 7 ans, va habiter à la résidence Heathfield de sa tante Margaret et de son mari James Williamson, à Kingston.

Bibliothèque du Parlement après 1885, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Bibliothèque du Parlement

1857 - aujourd'hui

De nos jours, la Bibliothèque du Parlement du Canada est considérée par beaucoup comme le joyau de l'édifice du Centre de la Colline du Parlement à Ottawa.

Acte pour encourager la civilisation graduelle

1857 - aujourd'hui

L’Acte pour encourager la civilisation graduelle des tribus sauvages en cette Province et pour amender les lois relatives aux sauvages est adopté par la province du Canada en 1857, alors q

Notice nécrologique publiée dans un journal pour Isabella Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Décès d'Isabella Macdonald

28 décembre 1857

Malheureusement, le 28 décembre 1857, un mois après la nomination de John A.

Ville d'Ottawa, Canada-Ouest, par Stent et Laver, vers 1860 (avant la construction des édifices du Parlement). Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Désignation d'Ottawa comme capitale

janvier 1858

Pendant des années, le siège du Parlement alterne, tous les quatre ans, entre Québec et Toronto, et de tels changements entraînent des coûts importants et de grandes perturbations.

John A. Macdonald, 1er juin 1858. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Double remaniement

1858

L'année 1858 est difficile pour John A. Il est en deuil d'Isabella et sa mère est en mauvaise santé.

Vue depuis le clocher de la Cathédrale St. Mary vers 1916; 279, rue Johnson, Kingston (Ontario), par Clifford M. Johnston. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Edward Horan nommé évêque catholique romain de Kingston

8 janvier 1858 - 16 juin 1874

Edward Horan est nommé évêque catholique romain de Kingston en 1858 et, peu de temps après, fait la connaissance de John A. Macdonald. Les deux hommes sont de fins politiciens.

Le navire à vapeur Ploughboy au large de l'île Lonely, dans la baie Georgienne, par William Armstrong. Source : Toronto Public Library, collection Baldwin.

Traversée quasi fatale à bord du navire Ploughboy

1 juillet 1859

Au cours de l'été 1859, John A. est passager à bord du navire à vapeur Ploughboy, qui a entamé sa traversée de la baie Georgienne, lorsqu'une panne de moteur survient.

Huile sur toile par F. A. Pratt, reproduite dans l'ouvrage de Lena Newman intitulé The John A. Macdonald Album, Tundra Books, 1974.

Eliza Grimason et la Grimason House

1860

L'amie la plus proche de Sir John A. à Kingston est Eliza Grimason qui, avec son époux Henry, a loué la Grimason House (aujourd'hui la Royal Tavern) de John A.

Sir Henry Smith. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Henry Smith junior

1860-1867

D'après le biographe Richard Gwyn, John A. Macdonald et Henry Smith junior sont de si bons amis que « John A.

Charles Tupper vers 1873. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. et Charles Tupper

1860-1891

Premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Charles Tupper fait entrer la province réticente dans la Confédération en 1867 puis, au cours des années subséquentes, entretient une relation longue et comp

Le prince de Galles. Source : Visit of His Royal Highness the Prince of Wales to the British North American provinces and United States in the year 1860 par Robert Cellem, Toronto : H. Rowsell, 1861, Robarts Library, University of Toronto. (Le livre en anglais est accessible en ligne à l'adresse https://archive.org/details/visitofhisroyalh00celluoft.)

La visite du prince de Galles et les orangistes

23 juillet 1860 - 19 septembre 1860

Albert Edward, le fils de dix-huit ans de la reine Victoria et prince de Galles, se rend dans la Province du Canada en 1860. John A.

Un pique-nique au lac Sloat près de Sydenham, dans le canton de Loughborough, 1861, par Thomas Burrowes. Source : Archives publiques de l'Ontario.

Retombées de la visite royale

1860

Après la visite désastreuse du prince de Galles à Kingston, le journal The Globe accuse John A. Macdonald d'incompétence.

Empire Vie (anciennement la Commercial Bank), 259, rue King Est, Kingston (Ontario). Source : Ville du Kingston.

John A., l’homme d’affaires

1860-1870

À la mi-vingtaine, John A. Macdonald commence à s’intéresser au milieu des affaires.

Peinture du secteur riverain à proximité du village de Portsmouth par Charles Wrenshall (1838-1928), collection privée. Source : collection privée.

Célébration de la victoire lors de l'élection de 1861

1861

John A. Macdonald célèbre sa victoire lors de l'élection de 1861 à Hazeldell, la maison du village de Portsmouth où vivent sa mère et sa famille.

Oliver Mowat. Source : The Canadian Portrait Gallery, Projet Gutenberg Canada.

Élection de 1861

1861

Durant l'élection générale de 1861, John A. Macdonald doit batailler ferme pour son siège de Kingston, lui qui se présente contre son ancien camarade de classe, Oliver Mowat.

Dévoilement de la statue baptisée « Holding Court ». De gauche à droite : Robert Quaiff (maire du comté de Prince Edward), Daryl Kramp (député de Hastings et Prince Edward), Janet Minor (trésorière du Barreau du Haut-Canada), Ruth Abernethy.

John A. et Picton

1861

John A. Macdonald est peut-être l'« enfant chéri de Kingston », mais il ne cache pas avoir également passé de bons moments ailleurs.

Soldats blessés au combat se reposant sous les arbres, Marye's Heights, Fredericksburg. Après la bataille de Spotsylvania, 1864, par Matthew Brady. Source : The United States National Archices and Records.

Guerre de Sécession

1861-1865

De 1861 à 1865, nos voisins américains ont mené une guerre civile sanglante causant la mort de centaines de milliers de personnes et contribuant à façonner à tout jamais l’Amérique contemporaine.

Helen Shaw Macdonald vers 1850. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Décès d'Helen Macdonald

24 octobre 1862

Helen Macdonald meurt le 24 octobre 1862 et est enterrée au cimetière Cataraqui.

Portrait de Sir John A. Macdonald, par William Sawyer. Photo : Chris Miner. Source : Ville de Kingston.

Portrait de Sir John A. à l'hôtel de ville de Kingston

1863

Peint par le photographe et portraitiste bien connu William Sawyer en 1863 (quatre ans avant la Confédération), le portrait en pied montre John A.

William MacDougall, par Topley Studio. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

William MacDougall assiste au discours de Gettysburg

19 novembre 1863

Un représentant du Canada est présent sur la tribune de Gettysburg lorsqu'Abraham Lincoln prononce ce qui est probablement la plus célèbre allocution de l'histoire américaine, le discours de Gettys

Conférence de Charlottetown

Août 1864

En août 1864, le navire à vapeur Queen Victoria du gouvernement canadien, avec à son bord des réserves bien garnies de champagne, met le cap sur l'Île-du-Prince-Édouard où se déroule la Conférence

Première page des 72 Résolutions de la Conférence de Québec, 10 octobre 1864, avec griffonnages de Sir John A. Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. à la Conférence de Québec

Octobre 1864

C'est à la Conférence de Québec que Frances Monck, nièce du gouverneur général, remarque que John A. Macdonald est toujours ivre.

Délégués à la Conférence de Québec, 1864. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Conférence de Québec

10 octobre 1864

Le 10 octobre 1864, une deuxième conférence, la Conférence de Québec, est organisée dans la ville de Québec. Deux semaines durant, John A.

Empire Vie (anciennement la Commercial Bank), 259, rue King Est, Kingston (Ontario). Source : Ville du Kingston.

Situation financière de John A.

1864-1869

A.J. Macdonell, l’associé de longue date de John A. dans l'exercice du droit, meurt en 1864 et, peu de temps après, on découvre que le cabinet d’avocats est insolvable.

Débats parlementaires sur la question de la Confédération des provinces de l'Amérique du Nord britannique, 1865. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Amorce des débats portant sur la Confédération

11 mars 1865

Au début de l'année 1865, John A. Macdonald prononce le discours inaugural des débats parlementaires portant sur la Confédération.

Villa Heathfield vers 1900. Source : archives de la congrégation Sisters of Providence of St. Vincent de Paul.

Résidence Heathfield

1865-1876

Construite dans les années 1830 sur un terrain situé, à l’époque, à la campagne, la résidence a changé plusieurs fois de propriétaire au cours des premières années avant d'être dénommée Heathfield

Les Pères de la Confédération à la Conférence de Londres, 1866. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Ébauche de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique

4 décembre 1866 - 1 juillet 1867

Une dernière conférence, la Conférence de Londres, en Angleterre, commence le 4 décembre 1866 à l'hôtel Westminster Palace.

Effondrement de la Commercial Bank

1867

L'Université Queen's est dévastée par l'effondrement de la Commercial Bank, dont John A. est membre du conseil d'administration et conseiller juridique.

Robert Baldwin vers 1917. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Robert Baldwin

1867-1890

Le grand responsable de la réforme, soit la région que l'on appelle de nos jours l'Ontario, a joué un rôle de premier plan dans la mise en place d'un gouvernement responsable de ce qui est devenu,

Sir Alexander Campbell vers 1882, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Alexander Campbell et l'après-Confédération

1867-1892

Après la Confédération en 1867, Alexander Campbell est nommé au Sénat du Canada, puis gère plusieurs portefeuilles au sein du gouvernement de Macdonald.

Dans la salle du Conseil de la Première Nation de Hiawatha lors de l'élection partielle fédérale du 31 octobre 1960, par Nick Nickels. De gauche à droite : Lawrence Salleby; chef Ralph Loucks, scrutateur; Lucy Muskrat, greffière du scrutin; Eldon Muskrat, constable. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Droit de vote des Premières nations

1867-1960

C'est sous l'administration Macdonald que certains hommes des Premières nations se voient accorder le droit de vote.

Whips du Parti conservateur vers 1880, par William Topley. De gauche à droite : Rufus Stephenson, Adolphe Caron, Arthur T.H. Williams, deux dernières personnes non identifiées. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A., fondateur du Parti conservateur du Canada

1867 - aujourd'hui

Dans un pays si souvent miné par des divisions attribuables à la race, à la religion et à la géographie, les partis politiques nationaux du Canada contribuent depuis longtemps à réunir les Canadien

Dortoir des femmes, édifice de l'immigration, Saint John (N.-B.) vers 1920-1930. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. et l'immigration

1867-2015

On ne saurait soutenir l'opinion exprimée par John A. qui, en homme de son époque, prônait l'exclusion des immigrants pour des raisons biologiques, culturelles ou religieuses.

Susan Agnes Bernard Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mariage de John A. et de Susan Agnes Bernard

16 février 1867

Le 16 février 1867, John A. épouse Susan Agnes Bernard, une Anglaise d'origine jamaïcaine de vingt-et-un ans sa cadette, à l'église St. George de la paroisse Hanover Square, à Londres.

Lecture de la proclamation de la Confédération à la place du marché le 1er juillet 1867. Source : Archives de l'Université Queen's.

John A. devient Sir John A.

1 juillet 1867

Le matin du 1er juillet 1867, première fête du Dominion, John A. apprend qu'il est nommé chevalier. Il se dénomme désormais officiellement Sir John A.

 Lady Agnes Macdonald vers 1873, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Influence d’Agnes Macdonald sur l’humeur de Sir John A.

7 juillet 1867

Nul doute que Sir John A. passait de longues heures au bureau. Dans son journal intime, une semaine après la Confédération, Agnes Macdonald nous donne une idée de l’humeur de Sir John A.

John Sandfield Macdonald, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John Sandfield Macdonald

16 juin 1867 - 20 décembre 1871

John Sandfield Macdonald, également originaire de l'Est de l'Ontario, fut le premier homme à exercer les fonctions de premier ministre de la province.

Lady S. Agnes Macdonald (née Bernard) vers 1873, par William Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Religion d’Agnes Macdonald

1867-1891

Les croyances religieuses d’Agnes, qui vouait un véritable culte à un anglicanisme extrêmement puritain, ont exercé une grande influence dans la maison des Macdonald.

Gooderham and Worts Ltd., Toronto, Canada, Canadian Rye Whiskey. Source : Bibliothèque et Archives Canada

Le rye du Haut-Canada et la Confédération

10 décembre 1867

Un projet de loi sur les douanes déposé le 10 décembre 1867 est susceptible d'avoir de graves conséquences sur le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse, notamment parce qu'il prévoit une augmenta

Thomas D'Arcy McGee vers 1861 par Ellisson & Co. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

D'Arcy McGee

1868

Alors que Sir John A. Macdonald est souvent désigné, à juste titre, comme étant l'architecte de la Confédération, D’Arcy McGee est connu, pour sa part, comme le visionnaire de la Confédération.

Thomas D'Arcy McGee vers 1861 par Ellisson & Co. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

D'Arcy McGee

1868

Alors que Sir John A. Macdonald est souvent désigné, à juste titre, comme étant l'architecte de la Confédération, D’Arcy McGee est connu, pour sa part, comme le visionnaire de la Confédération.

Cortège funèbre de l'honorable Thomas D'Arcy McGee. Montréal, Canada. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Meurtre de D'Arcy McGee

7 avril 1868

Le 7 avril 1868, D'arcy McGee – collègue de confiance, compagnon de beuverie et vieil ami de John A. Macdonald – est assassiné.

Conseillers du gouvernement provisoire de la nation métisse. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Louis Riel et le gouvernement provisoire

1869-1870

Après qu'on ait omis de les consulter concernant la vente de la Terre de Rupert où ils vivent, les Métis, conjointement avec les pionniers et les membres des Premières nations, forment un gouvernem

Exécution de Thomas Scott. Artiste : J. W. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Rébellion de la Rivière Rouge

1869-1870

Louis Riel dirige deux mouvements de résistance contre le gouvernement canadien pendant que John A. Macdonald est premier ministre.

La baronne Macdonald d'Earnscliffe et sa fille Mary Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mary Macdonald

1869-1933

Mary Macdonald, fille unique de Sir John A. Macdonald et de lady Macdonald, était destinée à vivre plus longtemps que ses parents.

La baronne Macdonald d'Earnscliffe et sa fille Mary Macdonald. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Naissance de Mary Theodora Macdonald

8 février 1869

Le 8 février 1869, Mary Theodora Macdonald, fille de lady Agnes et de Sir John A., voit le jour.

Version imprimée de la Déclaration du peuple de la Terre de Rupert et du Nord-Ouest signée par Bruce, John et Louis Riel, rejetant l'autorité du Canada, 8 décembre 1869. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Vente de la Terre de Rupert au Canada

20 mars 1869

Devant la pression considérable exercée par la Grande-Bretagne, la Compagnie de la Baie d'Hudson décide de vendre la Terre de Rupert au Canada.

Édifice de l'Est, Colline du Parlement. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

John A. souffre d'un calcul biliaire

6 mai 1870

Le 6 mai 1870, l'assistant de John A. Macdonald entend quelque chose tomber puis trouve le premier ministre pris de convulsions, son pouls à peine perceptible. John A.

Conseillers du gouvernement provisoire de la nation métisse. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Acte du Manitoba

12 mai 1870

Prenant en considération la liste de conditions énoncées par les Métis, John A. Macdonald et le gouvernement canadien rédigent l'Acte du Manitoba, qui crée la petite province du Manitoba.

Carte du réseau de voies ferrées de la Compagnie de chemin de fer du Grand Tronc du Canada. Direct route to all points in Canada and United States, the great International Route between the east and west, 1887. Matthews, Northrup & Co. Buffalo, N.Y. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Kingston et le chemin de fer

1871-1885

La résistance qu'oppose Kingston à la ligne de chemin de fer du Grand Tronc et l'opposition que John A.

Sir George-Étienne Cartier, après 1882. Montréal (Québec). Source : Bibliothèque et Archives Canada.

La Colombie-Britannique devient la sixième province canadienne

20 juillet 1871

En 1871, la Colombie-Britannique devient la sixième province canadienne, venant ainsi grossir les rangs de l'Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et du Manitoba.

Edward Blake, par Edmund Wyly Grier. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Edward Blake

20 décembre 1871 - 25 octobre 1872

Pendant presque toute la durée de son mandat de premier ministre, Sir John A. Macdonald fait face à Edward Blake, chef de l'opposition, à la Chambre des communes.

Hamilton – défilé des membres du Mouvement pour une journée de travail de neuf heures. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Loi sur les syndicats ouvriers

1872

Les droits des travailleurs canadiens de s'associer et de négocier collectivement avec les employeurs sont désormais garantis par la loi constitutionnelle canadienne.

Alexander Mackenzie. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Alexander Mackenzie

1873 - 1878

Alexander Mackenzie, deuxième premier ministre du Canada et premier chef du Parti libéral élu à ce titre, a la particularité d'être le seul chef politique à avoir défait Sir John A. Macdonald.

« Blackwash and Whitewash ». Source : A caricature history of Canadian politics: events from the union of 1841, as illustrated by cartoons from “Grip” and various other sources, J. W. Bengough, With an introd. by Rev. Grant, Toronto, Grip Print. and Pub. Co., 1886. – Toronto : P. Martin Associates, 1974.

Plus grand retour en politique

1873-1878

En sa qualité de premier premier ministre du Canada, Sir John A. a formé un gouvernement majoritaire à six reprises – un véritable tour de force selon les normes d'aujourd'hui.

Officiers de la Police à cheval du Nord-Ouest, Dawson, Yukon. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Institution de la Police à cheval du Nord-Ouest

23 mai 1873

Le 23 mai 1873, la reine Victoria, à la recommandation de John A., approuve l'acte visant à instituer la Police à cheval du Nord-Ouest, qui deviendra plus tard la Gendarmerie royale du Canada, l'un

Hôtel Russell House, par William James Topley, vers 1893. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Démission de John A. comme premier ministre

5 novembre 1873

Le 5 novembre 1873, éclaboussé par le scandale qu'a provoqué l'acceptation de sommes destinées à la construction d'un nouveau chemin de fer durant la campagne électorale de 1872, John A.

George Munro Grant, recteur de l'Université Queen's. Source: Bibliothèque et Archives Canada.

George Monro Grant

1877–1902

George Monro Grant fut l'un des principaux dirigeants non politiques de son époque. Recteur de l'Université Queen's pendant plusieurs décennies, il connaissait bien Sir John A. Macdonald.

Caricature politique de Sir John A. Macdonald, par John Wilson Bengough. Publiée pour la première fois dans Grip, le 28 septembre 1878. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Élection de 1878

1878-1889

Quelle que soit la source d’influence politique logeant à la Grimason House, celle-ci s’affaiblit dramatiquement lorsqu’en 1878, John A.

Sir Martin Frobisher, par Cornelius Ketel. Source : Bibliothèque Bodleian, Oxford.

Action de grâces

1879 - aujourd'hui

Le gouvernement de Sir John A. Macdonald a été le premier à reconnaître officiellement la fête de l'Action de grâces en 1879, laquelle était célébrée, à l'origine, en novembre.

Nicholas Flood Davin, député. Source : William James Topley, Bibliothèque et Archives Canada.

Rapport sur les écoles industrielles pour les Indiens et les Métis

1879

En 1879, Nicolas Flood Davin présente au gouvernement canadien un compte rendu de recommandations sur l’éducation et l’assimilation des peuples autochtones.

Sir Charles Tupper et Hugh John MacDonald, par William Notman & Son. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Mésentente entre John A. et Charles Tupper

1880-1890

Malgré le fait qu'ils soient de proches alliés politiques, John A. Macdonald et Charles Tupper ne se parlent que très rarement pendant près de deux ans.

Enfants des Premières nations tenant des lettres formant le mot « Goodbye » au pensionnat indien de Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest, vers 1922. Source : J.F. Moran, Bibliothèque et Archives Canada.

Pensionnats

1883 - 1996

En 1883, John A. Macdonald appuie la création de pensionnats financés par le gouvernement.

Sir George-Étienne Cartier, par Notman & Son. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Amitié entre George-Étienne Cartier et Sir John A.

1885

Après la nomination de John A. Macdonald comme premier ministre en 1867, G.-É. Cartier est demeuré un fidèle allié jusqu'à son décès en 1873.

Gabriel Dumont (1837-1906), commandant militaire des Métis durant la Rébellion du Nord-Ouest de 1885, par Harvey J. Strong. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Gabriel Dumont, officier militaire en chef de Louis Riel

1885

En 1885, Gabriel Dumont est l'officier militaire en chef de Louis Riel lorsque celui-ci tente d'obtenir justice auprès du gouvernement de John A.

Photographie d'un groupe de prisonniers métis et autochtones capturés lors de la Rébellion du Nord-Ouest, par O.B. Buell. De gauche à droite : Ignace Poitras, Pierre Parenteau, Baptiste Parenteau, Pierre Gariepy, Ignace Poitras Jr., Albert Monkman, Pierre Vandal, Baptiste Vandal, Joseph Arcand, Maxime Dubois, James Short, Pierre Henry, Baptiste Tourond, Emmanuel Champagne, Kit-a-wa-how (Alex Cagen, ancien chef de la bande de Muskeg Lake). Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Loi sur les Indiens (1885)

1885

Au cours des années antérieures à 1885, le gouvernement canadien tente de modifier la plupart des dispositions de l'acte et demeure indifférent aux demandes formulées par les Métis d'engager des né

Sources thermales. Banff (Alberta) vers 1900, par Samuel J. Jarvis. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Parcs nationaux du Canada

1885

L'on doit au gouvernement de Sir John A. Macdonald la création du réseau des parcs nationaux du Canada.

Conseillers du gouvernement provisoire de la nation métisse. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Louis Riel et le gouvernement provisoire (1885)

1885

À la suite de l'émigration des Métis en Saskatchewan et de l'envahissement continu du territoire par les colons, les Métis ne cessent de réclamer leurs droits à la terre au gouvernement de Macdonal

La prise de Batoche par Grundy. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Bataille de Batoche

9 mai 1885 - 12 mai 1885

La bataille de Batoche marque la fin de la Rébellion du Nord-Ouest. Pendant trois jours, 250 Métis affrontent plus de 900 soldats canadiens.

John A. et la Financière Manuvie

1887

Phénomène impensable de nos jours compte tenu des règles régissant les conflits d’intérêts du gouvernement ainsi que des autres règles applicables aux titulaires d’une charge publique, Sir John A.

Édifice Mackenzie du Collège militaire royal du Canada (CMR), Kingston (Ontario), avec le Fort Frederick en avant-plan. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Major-général D.R. Cameron

1888-1896

Sir Charles Tupper se rend fréquemment à Kingston afin de faire campagne pour John A. Macdonald, mais également pour rendre visite à sa fille Emma et à son mari, le Major-général D. R.

Orthographe canadienne d'usage en anglais

Orthographe canadienne en anglais

1890

En 1890, Sir John A. Macdonald et son cabinet émettent un décret précisant que l'orthographe britannique doit être utilisée uniformément dans tous les documents du gouvernement du Canada.

Cale sèche de Kingston. Source : Musée maritime de Kingston.

John A. Macdonald offre en cadeau une nouvelle cale sèche à Kingston

1891

Au cours de ce qui fut, finalement, sa dernière campagne électorale, John A. Macdonald offrit en cadeau à Kingston une nouvelle cale sèche.

Eliza Grimason. Collection de la Ville de Kingston.

Inhumation d'Eliza Grimason tout près de Sir John A.

1891 - 1916

Après le décès de Sir John A. Macdonald survenu en juin 1891, la dépouille de celui-ci est inhumée au cimetière Cataraqui.

Cortège funèbre de Sir John A. Macdonald sur la Colline du Parlement, Ottawa, juin 1891. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Éloge funèbre de Sir John A. par Wilfrid Laurier

8 juin 1891

Lors de son éloge funèbre de Sir John A., Wilfrid Laurier déclare en pleine Chambre des communes : « il est quasi impossible de convaincre l'âme réticente que Sir John Macdonald n'est plus, que la

Hector Langevin vers 1873, par William James Topley. Source : Bibliothèque et Archives Canada

Hector Langevin

8 juin 1891

Après le décès de George-Étienne Cartier dans les années 1870, Hector Langevin travaille d'arrache-pied pour le remplacer comme principal partenaire de John A. pour le Canada français.

Funérailles de Sir John A. Macdonald, cimetière Cataraqui, Kingston (Ontario), par James W. Powell. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Funérailles de Sir John A.

11 juin 1891

Le 11 juin, jour des funérailles, des centaines de personnes venues de l'Ontario et du Québec envahissent les rues pour regarder passer le corbillard tiré par des chevaux amenant la dépouille de Si

Sir John Abbott. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Sir John Abbott

16 juin 1891 - 24 novembre 1892

Sir John Abbott était haut fonctionnaire au sein du cabinet de Sir John A.

Sir John Thompson. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Sir John Thompson

5 décembre 1892 - 12 décembre 1894

Sir John Thompson de la Nouvelle-Écosse succède à Sir John Abbott comme premier ministre, puisque ce dernier est dans l'obligation de prendre sa retraite compte tenu de sa mauvaise santé.

Statue de Sir John A. Photo : Alexander Gabov. Source : Ville de Kingston.

Statue de Sir John A. à City Park

23 octobre 1895 - aujourd'hui

Il existe plusieurs statues de Sir John A Macdonald au Canada. La statue se trouvant à City Park, à Kingston, est un bronze grandeur nature présentant Sir John A.

Nellie McClung, par Cyril Jessop. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Droit de vote aux femmes

1921-1960

Bien que ce n'est qu'en 1921 que certaines femmes se sont vues accorder le droit de vote, et qu'il a fallu attendre jusqu'en 1960 pour que toutes les Canadiennes puissent enfin voter lors d'électio

Cabinet de travail de Sir John à Earnscliffe paru dans « The Dominion Illustrated », 20 juin 1891. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Haut-commissaire britannique au Canada

1930 - aujourd'hui

Depuis 1930, les hauts-commissaires britanniques au Canada ont dû en apprendre beaucoup sur Sir John A.

Summerhill

Summerhill

1839

Le révérend George Okill Stuart, ministre officiant à la cathédrale St. George, était un promoteur immobilier ambitieux et – d’après ce que l’on sait – un architecte amateur.

Le très honorable Arthur Meighen. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

50e anniversaire du décès de Sir John A. Macdonald

1941

Des milliers de personnes se sont rassemblées, en juin 1941, pour souligner le 50e anniversaire du décès de Sir John A. Macdonald.

Le premier ministre William Lyon Mackenzie King dépose une couronne lors de la commémoration organisée à Kingston (Ontario), le 7 juin 1941, marquant le cinquantième anniversaire du décès de Sir John A. Macdonald. Source : Archives de l'Université Queen's.

Premier ministre William Mackenzie King et Sir John A. Macdonald

1941

William Mackenzie King, le premier ministre canadien ayant demeuré le plus longtemps en poste, a contribué dans une large mesure à perpétuer la mémoire et l'héritage de Sir John A. Macdonald.

John A Macdonald: The Young Politician, par Donald Creighton. University of Toronto Press.

Biographie de Sir John A. par Donald Creighton

1952-1955

Le professeur Donald Creighton de l'Université de Toronto est l'un des principaux historiens du Canada anglais du 20e siècle. Sa biographie en deux tomes de Sir John A.

John Diefenbaker, ancien premier ministre, et Sir John A.

1957-1963

Parmi les premiers ministres qui ont succédé à Sir John A., John Diefenbaker de la Saskatchewan fut sans doute son plus grand admirateur. M.

Lester B. Pearson, ancien premier ministre, et Sir John A.

1963-1968

Considéré par beaucoup comme l’un des plus grands premiers ministres du Canada, Lester B. Pearson a été premier ministre de 1963 à 1968.

Le premier ministre John P. Robarts renomme l'autoroute 401 l'Autoroute Macdonald-Cartier

11 janvier 1965

John P. Robarts, dont l'anniversaire de naissance est le 11 janvier comme Sir John A., est largement reconnu comme étant l'un des meilleurs premiers ministres à avoir gouverné l'Ontario.

William Davis, premier ministre de l’Ontario, et Sir John A. Macdonald

11 janvier 1965

Premier ministre de l’Ontario de 1971 à 1985, William Davis a aussi été ministre de l’Éducation dans les années 1960, faisant alors partie du cabinet de John Robarts, premier ministre ontarien de l

La très honorable Kim Campbell. Portrait réalisé par Bryan Adams. Source : Bibliothèque et Archives Canada.

Première ministre Kim Campbell

25 juin 1993 - 4 novembre 1993

Kim Campbell est également passée à l’histoire, en 1993, lorsqu’elle est devenue la toute première femme à exercer les fonctions de premier ministre du Canada. À l'instar de Sir John A.

Enfants des Premières nations tenant des lettres formant le mot « Goodbye » au pensionnat indien de Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest, vers 1922. Source : J.F. Moran, Bibliothèque et Archives Canada.

Commission de vérité et de réconciliation

8 juin 2008

Le 8 juin 2008, la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens a mis sur pied la Commission de vérité et de réconciliation du Canada.

Pensionnat indien à Resolution, T.N.-O. Source : ministère des Mines et des Relevés Techniques du Canada, Bibliothèque et Archives Canada.

Excuses présentées en 2008 relativement aux pensionnats indiens

June 11, 2008

Malgré les excuses présentées par le gouvernement fédéral en 2008 pour le rôle joué par le Canada dans les pensionnats indiens, il continue à faire très peu d’efforts pour soutenir les survivants e

Le très honorable John Turner et l'honorable Sophie Kiwala lors des célébrations du bicentenaire tenues à Kingston en janvier 2015. Photo : Tim Forbes. Source : Ville de Kingston.

John Turner, ancien premier ministre, et le bicentenaire de John A. Macdonald

11 janvier 2015

Le 17e premier ministre du Canada, John Turner, fut l'un des présidents d'honneur des célébrations du bicentenaire de la naissance de John A. Macdonald organisées à Kingston.

Le très honorable Stephen Harper prononçant une allocution à l'occasion du bicentenaire de Sir John A. à l'hôtel de ville de Kingston (Ontario). Source : Ville de Kingston. Photo : Tim Forbes.

Stephen Harper, premier ministre, et Sir John A.

11 janvier 2015

Stephen Harper est le 22e premier ministre du Canada. Représentant Calgary à la Chambre des communes, il occupe la plus haute fonction politique du pays depuis 2006.

Statue de John A. à Toronto

1894 - aujourd'hui

La statue de Sir John A. Macdonald trône toujours bien en vue devant l'édifice de l'Assemblée législative de l’Ontario, à Toronto.

178017901800181018201830184018501860187018801890190019101920193019401950196019701980199020002010